Mobilité inclusive en Europe

Objectifs

Mob’In Europe vise à poser les premières bases d’une offre de formation à la mobilité pérenne adaptée aux publics éloignés de l’emploi tant sur le plan financier que sur le plan pédagogique. Le public-cible est celui des personnes éloignées de l’emploi engagées dans une démarche de formation dans le secteur de l’insertion socioprofessionnelle : personnes peu qualifiées, chômeurs de longue durée, NEETS, femmes rentrantes, personnes étrangères primo-arrivantes…

Travailler en partenariat européen permettra de concevoir les productions pédagogiques et intellectuelles dans une approche transnationale en mobilisant l’expérience, l’expertise et les contacts de réseaux professionnels et associatifs déjà structurés comme de réseaux en voie de structuration. Chaque organisation partenaire apporte au projet son expertise spécifique et son réseau d’adhérents ou d’affiliés. La rencontre de ces trois expertises est la plus grande richesse de ce projet : chaque organisme partenaire aborde le projet sous l’angle dont il est spécialiste, ce qui permet de construire une approche multifocale du public cible, et de là, de concevoir des processus de formation ouverts, adaptés à l’accompagnement de personnes dont le besoin est identique (améliorer sa mobilité individuelle) mais dont les ressources, capacités, freins et projets sont diversifiés.

Axes de travail

Le projet Mob’In Europe doit aboutir à la réalisation de quatre productions tangibles, qui seront mises gratuitement à disposition des publics visés au terme du projet.

  • Recommandations aux pouvoirs publics en matière de politiques de mobilité inclusive: production rédactionnelle offrant une description des actions déjà mises en œuvre en Wallonie, France et Roumanie par les pouvoirs publics en matière d’accès à la mobilité des personnes fragilisées socialement et professionnellement, une approche critique des effets obtenus  et des recommandations de portée transnationale pour l’orientation de politiques futures en cette matière.
  • Diagnostic Mobilité: Outil pédagogique permettant d’évaluer la mobilité individuelle des personnes éloignées de l’emploi, prenant la forme d’une brochure et/ou d’une plateforme web structurés en deux parties : un volet méthodologique pour les travailleurs sociaux chargés de ce diagnostic, un volet pratique pour les adultes en insertion (niveau de langue adapté, etc.)
  • Module de formation « Mobilité » : conception d’un module de formation à la mobilité destiné aux personnes qui connaissent des difficultés d’apprentissage, des difficultés sociales, économiques ou psychologiques qui limitent leur capacités de déplacement ou leur utilisation des outils d’aide aux déplacements. Le module comportera différents volets, dont : connaissance des différents modes de déplacement ; initiation à la conduite cycliste et à l’entretien d’un vélo ; utilisation des ressources numériques (ex : Google Maps, sites web des sociétés de transport) ; découverte des services d’aides au déplacement ; etc. Le module sera matérialisé sous forme de support pédagogique papier et/ou web à employer dans un dispositif de « blended learning » (cfr infra) et mis gratuitement à disposition des opérateurs de formation et d’accompagnement des personnes en difficulté.
  • Module de pré-formation « Conduite automobile » : ce second module est lui aussi destiné aux personnes qui connaissent des difficultés d’apprentissage, des difficultés sociales, économiques ou psychologiques qui les empêchent d’accéder aux formations classiques dispensées dans les auto-écoles commerciales, d’arriver au terme de ces formations ou d’obtenir un permis de conduire au terme de ces formations. Il comportera différents volets, parmi lesquels : sensibilisation à la mobilité durable ; sécurité routière ; gestion des coûts d’acquisition et d’entretien d’un véhicule ; développement de la connaissance de soi comme conducteur ; gestion du stress ; gestes techniques pour l’entretien du véhicule ; etc. On y favorisera l’utilisation de pédagogies actives plutôt que transmissives, le développement de compétences transversales, l’usage de la méta-cognition et le socioconstructivisme. Tout comme le Module de formation à la mobilité (O4), ce module de préformation à la conduite sera conçu dans une approche inspirée du “blended learning” : l’apprentissage alternera entre des phases individuelles durant lesquelles les apprenants pourront acquérir des connaissances nouvelles à leur rythme au moyen d’une bibliothèque de ressources spécifiques (textes, vidéos, illustrations, infographie, pages web, etc. relatifs à des éléments précis) et des phases d’apprentissage collectif où ces connaissances pourront être explicitées, questionnées, affinées dans un esprit de collaboration entre apprenants et de confrontation des idées.

Partenaires

Ateliere Fara Frontiere

Ateliere Fara Frontiere (AFF) est une association roumaine à but non lucratif créée en 2008, entreprise sociale d’insertion par l’économie sociale et solidaire pour les personnes très éloignées du marché du travail, exclues et marginalisées. Ses missions : lutter contre l’exclusion et la marginalisation et pour l’insertion sociale et professionnelle des plus exclus et démunis ; lutter contre le gaspillage et la pollution, pour une gestion responsable des déchets et la protection de l’environnement ; promouvoir la solidarité et la responsabilité pour un dévéloppement durable.

Ateliere Fara Frontiere (AFF) est co-fondateur et assure la présidence de RISE Romania – Le Réseau Roumain des Entreprises Sociales d’Insertion, qui compte 11 membres dans toute la Roumanie (Bucarest, Iasi, Timisoara, Campulung) pour 400 salariés en insertion et 150 apprenants dans des fonctions de personnel d’accompagnement et d’encadrement.

AFF a une équipe permanente de 16 professionnels et 25 travailleurs défavorisés en insertion, dans 3 activités : Reconect – collecte, réemploi et recyclage de DEEE, Remesh – confections de sacs et pochettes d’évènement à partir de bâches publicitaire, et Bio&co – ferme bio, production de légumes bio et distribution en circuit court, réutilisation et compostage de déchets alimentaires.

Mob’In Normandie

Mob’In Normandie est le réseau Normand des acteurs de la mobilité inclusive, délégué comme référent pour ce projet. Ce réseau est fédéré au national, sous la bannière de Mob’In, né suite à la disparition d’une autre fédération (FARE). Les réseaux Mob’In déclinés en Régions administratives de France, ont pour vocation et objectifs : de réunir et de représenter tous les professionnels de la mobilité au service de l’insertion (loueurs solidaires, plateforme mobilité avec évaluation des compétences, accompagnements et ateliers de formation mobilité, centre des ressources mobilité, garages sociaux, transport à la demande, auto-écoles associatives, etc.. ) ; de permettre une mobilité pérenne et durable de toutes et tous, d’atteindre l’équité des services au public dans les régions avec une logique de coopération et de territoire ; d’oeuvrer à la professionnalisation des acteurs, par l’échange de connaissances, la formation et les projets de coopération intra et inter-régionaux.

Mob’In Normandie représente 22 acteurs de la mobilité inclusive qui ensemble forment 6000 personnes chaque année. Quant à Mob’In France, elle réunit à ce jour une centaine d’opérateurs mobilité au travers des 6 Mob’In en régions d’ores et déjà créés, et compte déjà 150 conseillers mobilité en poste. Ce jeune réseau créé en 2017 sera constitué à terme des 13 régions métropolitaines plus les DOM-TOM. 10 des 13 régions métropolitaines devraient être opérationnelles d’ici juillet 2018, les autres régions sont en construction ; à terme se seront ainsi quelques 200 à 250 structures de la mobilité inclusive qui partageant des valeurs communes et pourront inter-agir en faveur de la mobilité des publics les plus fragiles. A travers le réseau, ce sont plus de 50 000 personnes qui bénéficient de dispositifs de mobilité chaque année.

Productions du projet