Etude Bien-être et Insertion, 2015-2019

Etude Bien-être et Insertion. Première évaluation de l’impact d’un passage en CISP sur le bien-être et l’insertion sociale des stagiaires

De 2015 à 2019, la fédération CAIPS a enquêté dans les Centres d’Insertion Socioprofessionnelle wallons afin d’objectiver l’impact de leurs dispositifs de formation et d’accompagnement  sur le bien-être et l’insertion sociale de leurs stagiaires. Menée en partenariat avec le CIRIEC et l’Observatoire de l’Economie sociale, cette étude cofinancée par la Région Wallonne est la première tentative d’approche longitudinale de l’impact social des CISP.

Ses résultats prouvent que le passage par un CISP améliore la situation des stagiaires sur de nombreux plans. Au terme des formations, les problèmes qu’ils ressentent comme « importants » diminuent, leur bien-être physique augmente, leur réseau social s’élargit, ils connaissent mieux les services publics et les fréquentent plus régulièrement, diversifient leurs modes de déplacement, et recourent plus aisément aux technologies numériques. Enfin, leur estime d’eux-mêmes augmente sensiblement.

L’enquête Bien-être et Insertion montre qu’il est possible et fertile d’enquêter auprès des personnes fragilisées scolairement et socioéconomiquement (souvent sous-représentées dans les enquêtes à grande échelle), moyennant certains aménagements méthodologiques.

Télécharger la brochure en pdf